Crémation

La crémation, ou incinération, à Canet-en-Roussillon près de Sainte-Marie-la-Mer

La crémation, également appelée incinération, est un mode de sépulture visant à réduire le corps du défunt en cendres, qui sont ensuite placées au sein d’une urne funéraire. Celle-ci doit obligatoirement avoir lieu dans les 24 heures à 6 jours suivant le décès de la personne défunte.

Installés à Canet-en-Roussillon, à proximité de Sainte-Marie-la-Mer et de Saint-Nazaire, nos conseillers funéraires vous accompagnent dans toutes les démarches administratives de la crémation.

La décision de la crémation

L’incinération à l’initiative du défunt

Si le défunt a exprimé ses dernières volontés à travers un contrat obsèques, un testament ou encore oralement et que celui-ci a choisi l’incinération comme mode de sépulture, nos conseillers funéraires veillent à faire respecter ses souhaits. Les proches sont dans l’obligation de respecter les dernières volontés de leur proche disparu.

L’incinération à l’initiative de la famille

Lorsque le défunt n’a laissé aucune recommandation quant au mode sépulture, c’est alors à la famille de prendre la décision du mode de sépulture : crémation ou inhumation. Si un désaccord persistant intervient entre les proches de la personne défunte, le tribunal d’instance du lieu de décès peut alors être saisi pour prendre la décision.

L’autorisation de la crémation

L’autorisation de la crémation est attribuée par le maire du lieu de décès du défunt ou du lieu de mise en bière en cas de transport du corps. Des documents vous sont alors demandés pour l’obtention de l’autorisation d’incinération : le certificat médical attestant du décès, les dernières volontés du défunt expressément écrites ou la demande du proche chargée de l’organisation des obsèques.

La destination des cendres suite à la crémation

Le cimetière

Les cendres du défunt peuvent être déposées dans un cimetière ou dans un site cinéraire. Si les cendres peuvent être dispersées au jardin du souvenir, l’urne funéraire, quant à elle, peut être :

  • inhumée au sein d’une sépulture,
  • déposée dans un columbarium,
  • scellée dans un monument funéraire.

La dispersion des cendres dans la nature

Les cendres du défunt peuvent être dispersées dans la nature pourvu que celles-ci ne se répandent pas sur la voie publique et que vous ayez obtenu l’autorisation du maire du lieu de dispersion. Il est également possible de répandre les cendres dans la mer, mais une autorisation de la mairie doit être obtenue pour les répandre dans une rivière ou un fleuve.

L’inhumation de l’urne funéraire dans un lieu privé

Lorsque la famille du défunt dispose d’une sépulture installée dans une propriété privée, l’urne funéraire peut alors y être inhumée. Cependant, notez que les cendres du défunt ne peuvent être conservées dans un logement et/ou dispersées dans un jardin privatif.